Comment bien référencer son application mobile avec l’ASO?

secret-of-mobile-apps

  Après l’évolution florissante du web ces 20 dernières années, c’est au tour du mobile de s’imposer dans le digital. Selon App Annie le chiffre d’affaire des app stores devrait dépasser 139 milliards de dollars et 352 milliards de téléchargements d’ici 2021.

  Le marché devenant de plus en plus concurrentiel avec plus de 2,8 millions d’applications disponibles sur Google Play et 2,2 millions sur l’app store d’Apple, c’est une nécessité pour les développeurs et éditeurs d’applications mobiles de bien soigner leur référencement. Près de 85% des applications tendent à tomber dans l’oubli après leur publication et deviennent alors des publications dites « Zombies », qui ne sont plus trouvables qu’en tapant exactement leur nom dans les moteurs de recherche des stores (pour les plus chanceuses).

  Les recherches sur les différents app stores étant les leviers principaux de découverte et de téléchargements pour une application, l’ASO ou app store optimisation devient un enjeu majeur pour la réussite de celle-ci.

 

C’est bien sympa, mais l’ASO c’est quoi exactement? 

  On pourrait résumer l’ASO par la procédure constante de test et d’analyse des différentes modifications faites aux descriptions, visuels et mots clefs de la page de votre application sur les différents app stores. Tout ça dans l’optique d’augmenter la visibilité et le nombre de téléchargements de celle-ci.

  L’avantage de l’ASO est qu’elle permet sans frais d’augmenter le nombre d’utilisateurs de son application.

  On va définir deux types d’éléments qui décrivent, de manière différente, le point de vue à prendre en compte pour optimiser sa page:

  • Les éléments objectifs relatifs au bon respect des règles des algorithmes des stores.
  • Les éléments subjectifs liés à la perception de l’utilisateur potentiel.

 

  Définissons ensuite les métriques qu’il nous faudra suivre pour évaluer la performance de nos différents tests:

  • Le classement de l’application: par catégorie ou en général sur le store, c’est notre objectif principal.
  • Le classement par mots clefs: pour voir et améliorer la visibilité de l’app dans les recherches des stores.
  • Le taux de conversion: Il correspond au rapport entre le nombre de visites sur votre page et le nombre de téléchargements.

  Certaines logiques dans la procédure de référencement sont similaires à celles du SEO pour le web mais quelques subtilités méritent d’être maîtrisées.

 

Première étape : faire plaisir aux robots.

  Commençons par la partie objective de référencement, celle qui est prise en compte de manière mathématique par les app stores pour définir le classement de votre application.

Différences entre les stores iOS & Android

Différences entre les stores iOS & Android

  Plusieurs critères sont pris en compte et ce avec une pondération différente selon les app stores, ce serait trop simple sinon :

  • Le nombre de téléchargements (évidement).
    Il dépendra en grande partie des étapes suivantes.
  • La vélocité : c’est-à-dire le nombre de téléchargements sur une courte période. Son impact est plus important sur iOS que sur Android car le nombre de téléchargements est mis à jour plus régulièrement.
  • La rétention.
    Critère très important sur Android et légèrement moins sur iOS, la rétention reflète la qualité de votre application et de votre contenu en mesurant entre autres le temps passé par les utilisateurs et le nombre de fois où ils ont ouvert l’application.
    Eh oui, le marketing et le nombre d’installations ne sont pas suffisants si la qualité de votre application laisse à désirer et que les utilisateurs la désinstallent de suite après l’avoir téléchargée.
  • Le titre.
    Très important car il est une source de mot clefs principaux pour votre app mais également car c’est la première chose que voient les utilisateurs avant de cliquer et d’aller sur votre page (c’est donc également un élément subjectif).
    – Sur iOS: 50 caractères maximum mais seuls les 15 à 17 premiers caractères apparaissent entièrement selon le format et la taille de l’écran.
    – sur Android: 30 caractères maximum mais seuls les 15 à 17 caractères apparaissent entièrement. Conseils : Choisir un titre original qui ne soit pas un mot générique pour que l’app ne se retrouve pas derrière d’autres lorsque l’on recherche son titre ; sélectionner des mots clefs pertinents sur lesquels vous voulez classer votre application pour qu’ils reflètent à la fois la réalité de votre app mais qu’ils donnent également envie de la télécharger.
  • La description. Elle est prise en compte dans l’algorithme de classement donc elle doit contenir un maximum de mots clefs.
    – Sur Android : Tous les mots clefs sont extraits de celle-ci et du titre. Il est donc très important de la soigner et principalement les 167 premiers caractères qui correspondent à la méta description de l’app.
    – Sur iOS : Optimiser les 225 premiers caractères qui pèsent le plus dans le référencement de l’app. En règle générale la description doit contenir un maximum de mots clefs: répéter entre 3 et 5 fois les plus importants. L’utilisateur potentiel est fainéant, il faut donc lui faciliter la lecture en aérant au maximum le texte : utiliser des bullets points, des phrases courtes tout en définissant de manière cohérente le contenu de l’app (la description est également un élément subjectif pour l’utilisateur).
  • Les mots clefs.
    Le choix de ses mots clefs est une décision stratégique majeure : ils doivent être pertinents, non redondants et surtout prendre en compte la notion de compétition. En effet il ne sera pas efficace pour une application récente et peu connue de se positionner sur certains mots clefs trop utilisés par ses concurrents ou autres applications, il est préférable d’utiliser des mots moins utilisés mais pour lesquels il est plus facile de se retrouver dans les premières positions. Pour surveiller le positionnement de votre app par mots clefs ainsi que le niveau de compétition sur ceux-ci, plusieurs outils gratuits sont disponibles dont App Annie:

    Classement keywords AppAnnie

    Classement keywords AppAnnie

    http://keywordtool.io/ pour trouver des idées de mots clefs.

    Attention, les mots présents dans votre titre et description courte (meta description) sont déjà considérés comme des mots clefs donc ceux-ci sont à soigner également. Ce critère est pris en compte de manière plus poussée sur Android mais reste cependant important sur iOS.

    Sur iOS, un champ de 100 caractères destiné aux mots clefs est présent dans votre console développeur, évitez de mettre les noms de marques concurrentes, cela peut vous porter préjudice.

  • Les notes et commentaires.
    Même logique que pour le précédent, ceux-ci reflètent la qualité de votre app. Même s’ils sont pris en compte de manière minime par les algorithmes de référencement ils ont un impact psychologique très important sur les utilisateurs potentiels.

  On va maintenant passer à la partie plus subjective de l’ASO, en outre les critères qui ne sont pas comptabilisés par les algorithmes de référencement des app stores mais qui sont pris en compte par les utilisateurs (de manière consciente ou non) avant le téléchargement d’une application.

Deuxième étape: faire plaisir à l’utilisateur et tester tester tester.

  On a déjà parlé de l’impact subjectif du titre, de la description, des notes et des commentaires. Nous allons donc parler ici de l’identité visuelle de votre page, en outre son logo et ses visuels.

  Ceux-ci ne sont absolument pas pris en compte par les algorithmes de classement des app stores et permettent juste de donner envie à l’utilisateur de télécharger votre application. Optimiser ces visuels c’est optimiser ses taux de conversions.
Il n’y a pas de solutions miracles pour savoir quel visuel ou quel logo fonctionnera le mieux. La meilleure manière de le savoir est de faire des tests et de comparer les résultats des différentes versions de votre page. Profitez-en pour tester par la même occasion différentes descriptions, mots clefs ou titres pour obtenir un résultat final optimal.

A/B testing et taux de conversion sur une application

A/B testing et taux de conversion

  Pour cela rien de plus simple sur Android, un outil d’ A/B testing est disponible sur votre console développeur Google Play où il vous est possible de définir le taux d’affichage de chaque version que vous désirez tester.

 Sur iOS c’est plus compliqué car ce genre d’outil n’existe pas et vous ne pouvez modifier vos visuels que lors d’un changement de version de votre app. Vous pouvez néanmoins tester différents types de logos ou visuels en lançant plusieurs campagnes sur Facebook par exemple et en mesurant les différents taux de conversions.

 

Quelques conseils supplémentaires.

  Ne se baser que sur votre trafic organique et sur la viralité potentielle de votre app ne sera sans doute pas suffisant pour percer et vous classer parmi les meilleurs applications du moment. Voilà ce que vous pouvez faire pour acquérir plus d’utilisateurs et donc gagner en visibilité sur les stores par la même occasion:

  • Implémenter une solution de tracking dans votre app pour suivre le parcours de vos utilisateurs afin de repérer les éléments bloquants lors de l’utilisation de votre app : pourquoi l’utilisateur s’arrête-t-il ici et ne passe-t-il pas à l’étape suivante? Cela vous permettra de corriger certains défauts de votre app et d’améliorer votre expérience utilisateur.
  • Faire des campagnes d’acquisition payantes que ce soit sur les réseaux sociaux ou sur des Ad Networks (des régies publicitaires) afin d’acquérir des utilisateurs compétents.
  • Profiter du critère de classement par vélocité en faisant des campagnes « burst » ou « boost » qui permettent d’acquérir un volume très important d’utilisateurs sur une courte période. Cela permet de monter rapidement dans les classement, de gagner en visibilité et donc d’acquérir des utilisateurs organiques par la suite. Les utilisateurs issus de ce genre de campagnes sont généralement peu qualifiés mais également peu chers car ce sont souvent des utilisateurs provenant de réseaux « incentifs » (qui récompensent les installations).
  • Faire des campagnes de référencement payant pour booster votre classement par mots clefs sur les stores que ce soit avec Google Adwords pour Android ou Apple search ads sur iOS.
Thomas Smail

J'adore les lolcats.

Votre réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *