Ce que nous avons retenu de l’E3

  Vous le savez, il y a peine 3 semaines s’est déroulé l’E3. Cette grande messe du jeu vidéo nous a réservé quelques belles surprises mais aussi et malheureusement de lourdes déceptions. C’est pourquoi, Toile de Fond vous propose un petit récap de ce salon mythique de Los Angeles.
Précédent1 sur 4Suivant

Bethesda Softworks : enfin !

  On peut dire que le studio américain sait se faire désirer. Pour sa première conférence à l’E3 Bethesda a su faire baver ses fans en annonçant des jeux attendus pour certains depuis plus de 10 ans. Entre DOOM 4, dont le dernier opus développé par Id Software datait de 2004, ou Fallout 4, attendu depuis 5 ans, le studio a su prendre son temps. Heureusement, le résultat en vaut clairement la chandelle.

  Fonctionnant avec le moteur optimisé de son grand frère Skyrim, Fallout 4 nous transporte dans un Boston post apocalyptique presque onirique. Bien plus lumineux et fluide que ses prédécesseurs le jeu semble tenir ses promesses mais prend également certains risques en s’engouffrant dans la tendance « sandbox ». En effet, dans un monde où tout est modifiable, la possibilité de se noyer dans un surplus de contenu est réelle.

  Même DOOM 4 semble également intégrer ce genre de fonctionnalités grâce à son extension multi-joueurs DOOM Snapmap, qui permet aux joueurs de créer des cartes entièrement personnalisables. Cette fonction reste néanmoins secondaire pour ce jeu qui réussit à garder son gameplay original dans des décors époustouflants. Initiateur du genre FPS (ou DOOM-like) à sa création en 1993, DOOM est un FPS ultra dynamique boosté à l’hémoglobine et ce dernier opus est bien l’héritier légitime de la franchise.

  La conférence de Bethesda a confirmé une stratégie qui semble faire ses preuves : s’inspirer des autres pour mettre en avant sa propre originalité. Le studio avait déjà réussi à adapter l’univers de The Elder Scrolls dans un MMORPG dont l’extension Tamriel Unlimited vient tout juste d’être annoncée. Aujourd’hui, ils prennent l’initiative de sortir The Elder Scrolls : Legends un jeu de cartes à collectionner en ligne fortement inspiré de la réussite d’Hearthstone de Blizzard. Avec la sortie de Fallout Shelter sur smartphone, Bethesda confirme bien sa volonté d’être présent sur tous les fronts. Cependant, si l’on peut voir cette stratégie comme une « pompe à fric » il suffit de regarder la bande annonce de Dishonored 2 pour voir que la qualité n’a pas été mise de coté par l’éditeur américain.

Thomas Smail

Précédent1 sur 4Suivant
Utilisez vos touches ← → pour naviguer


Toile de Fond, votre magazine d'analyse du digital : web marketing, médias sociaux, technos sont au programme !

1 commentaire

  1. Retrolien : Qu'est-ce que Twitch ? - Toile de Fond

Votre réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *