Netflix, Disney, Amazon : Quel avenir pour le streaming ?

Affrontement netflix apple amazon disney

  Netflix, où en est-on ?

  Si le mois de mars marque le début du printemps, il signe également l’arrivée de nouvelles sorties Netflix. Fort de sa popularité et de ses productions à succès, le service de vidéo à la demande au logo rouge s’est imposé comme une figure incontournable du milieu (130 millions d’utilisateurs dans le monde). Cependant d’autres acteurs comme Amazon, Disney ou Apple cherchent à détrôner le roi californien avec des offres et des stratégies toujours plus agressives. On peut ainsi s’attendre dans les prochains mois ou prochaines années à des changements majeurs pour la SVOD (Subscription Video On Demand). Mais concrètement, à quoi devons-nous nous attendre ? Netflix est-il vraiment menacé ?

 Loin devant toute concurrence

  Créée en 1997 à Los Gatos, l’entreprise californienne qui proposait à l’origine un service de location de DVD est incontestablement le taulier de la SVOD. En effet, en se tournant vers le streaming payant dès 2007, Netflix a su s’imposer en maître du secteur. Lancée en France en 2014, la firme a rapidement séduit les consommateurs. Elle dépasse aujourd’hui les 5 millions d’abonnés dans le pays. Elle doit sans doute son succès grâce à la popularisation du binge-watching et à un algorithme de recommandation performant. En proposant des centaines de titres à partir de 8,99 euros par mois, l’entreprise a su plaire en imposant un abonnement différent de ceux proposés par la télévision. On notera que le succès de la série House Of Cards, réalisée par David Fincher, a également contribué à la popularisation du service.

Télévision affichant le logo Netflix en fond avec une personne tenant une télécommande dans sa main. Cecic montre que Netflix est maintenant disponible sur tous les écrans
Netflix est maintenant disponible sur tous les écrans

 Une stratégie différente

  Cependant il ne faut pas voir Netflix simplement comme un service de streaming. Une fois implantée à travers le monde, l’entreprise a dû diversifier son activité pour continuer sa croissance. Pari réussi : la firme est valorisée à 153 milliards de dollars.

   Pour réussir cet exploit , elle s’est concentrée sur la création de contenus exclusifs. Grâce au succès de ses exclusivités (House of Cards, Orange Is The New Black ou encore les diverses séries Marvel), Netflix a pu concentrer son activité sur la production de séries et de films originaux. Avec le succès des productions comme Stranger Things, Narcos ou le film Roma (3 oscars cette année), le service a pu fidéliser sa clientèle.

   Cette concentration sur les exclusivités marche si bien que Netflix a décidé d’accentuer cet effort. Elle consacre désormais 85% de ses nouvelles dépenses à la production de contenus originaux. Dernière dépense en date : 300 millions de dollars pour que Ryan Murphy (producteur d’American Crime Story et de Glee) rejoigne ses rangs.

 Mais la concurrence est toujours plus importante

   Plusieurs géants se lancent dans le SVOD avec pour objectif de rattraper le géant californien. Cependant les stratégies des concurrents peuvent varier, tout comme leurs succès.

Amazon est le deuxième service de streaming après Netflix

 Amazon Video

   Le service de vidéo est certainement le candidat le plus crédible pour concurrencer Netflix. Du moins pour l’instant. En effet, avec son offre Prime, le site propose un accès à son service de vidéo streaming pour 50 euros par an (25 euros pour les étudiants). Amazon comptabilise plus de 100 millions d’abonnés à Prime. Mais le service vidéo a du mal à se populariser. En effet, on estime que sur les 100 millions d’abonnés, 20% ne savent pas qu’ils ont accès au service vidéo. Pourtant, Amazon a pris le même chemin que Netflix en proposant de nombreux contenus originaux. On pense notamment à la série The Man in the High Castle et à l’émission The Grand Tour (remake de Top Gears).

   Il faut quand même noter que, contrairement à Netflix, Amazon n’est pas dépendant de son service de vidéo (ce qui peut expliquer le manque de visibilité d’Amazon Prime Video). Cependant, la firme est prête à prendre des risques pour développer le service ! C’est dans cette optique que l’entreprise a racheté les droits d’exploitation du Seigneur des Anneaux pour 250 millions dollars. L’objectif : développer une série qui devrait donner une sacrée visibilité à la plateforme.

 Disney+, l’élément perturbateur

  Si le marché de la SVOD semble bien établi, The Walt Disney Company compte y faire une entrée remarquée avec son nouveau service Disney+. Son lancement est prévu pour la fin d’année aux États-Unis. En effet, on s’y attendait lorsque Disney a retiré ses séries Marvel de Netflix: cela ne fait plus aucun doute aujourd’hui. L’objectif de l’entreprise est simple : rivaliser avec le géant californien. Et pour ça, Disney a plusieurs atouts dans sa manche.

   L’entreprise a notamment plusieurs projets de séries inspirés de l’univers Marvel ainsi qu’une série Star Wars en exclusivité. Pour rappel, Disney a racheté Marvel Studios et Lucasfilm en 2009 et 2012. De plus, la plateforme compte exploiter d’autres licences comme l’univers de Monstres & Cie. Avec de tels projets, on ne doute pas que le lancement de Disney+ fera de l’ombre à Netflix. Comment lutter contre une plateforme qui propose les Star Wars, Avengers et tous les classiques de Disney en streaming ? Par ailleurs, Kevin A. Mayer, numéro 2 de Disney a assuré que le prix d’abonnement serait plus abordable que pour Netflix même si le prix exact n’est pas encore dévoilé. De quoi être crédible face à l’entreprise californienne.

Disney peut-il détrôner Netflix ?

 Apple, AT&T, Canal : les autres acteurs à venir

   Disney et Amazon ne sont pas les seuls à vouloir tirer leur épingle du jeu. En effet, d’autres entreprises ont annoncé leur volonté de se lancer sur le marché de la SVOD. On pense notamment à Apple qui devrait présenter son service de vidéo en streaming le 25 mars lors de sa prochaine Keynote.

   Moins connu du public français, l’opérateur américain AT&T a lui annoncé le lancement de son service de streaming pour fin 2019. Ce dernier est la maison mère de WarnerMedia, entreprise dont les filiales sont HBO, DC Comics et Warner Bros. On peut encore une fois s’attendre à une entrée remarquée sur le marché avec des titres comme Game of Thrones, Batman ou bien encore Friends.

   Certaines entreprises françaises cherchent également leur part du butin. En effet, lancés depuis plusieurs années, OCS et Canal Play ont du mal à s’imposer en France. Cependant, le groupe Canal+ se dit prêt à repenser son modèle pour le marché français avec le projet CANAL+SERIES.

 Les conséquences de cette concurrence

 Vers la fin de la télé ?

   C’est une chose qui se dit depuis plusieurs années maintenant : Netflix va tuer la télé. Et le moins que l’on puisse penser, c’est que l’arrivée de nouveaux concurrents sur le marché ne va pas arranger les choses. Si le principe de la SVOD a porté un grand coup sur la télévision, cela ne risque pas de s’améliorer. Le streaming est aujourd’hui marqué dans nos habitudes. L’arrivée des nouvelles plateformes de Disney ou d’Apple vont encore plus renforcer cette habitude. Sans compter que les chaines de télévisions ont du mal à lutter contre cette forme de concurrence. Ainsi, la chaîne s’adaptant le mieux, Canal+, (avec son offre de streaming) a vu son nombre d’abonnés se détériorer au fil des années. On a donc de nombreuses raisons d’être sceptique quant à l’avenir des chaines de télévision.

Allons nous vers la fin du câble ?
Netflix se rapproche dangereusement des chaines câblées

  Il est impossible de connaitre les conséquences de l’arrivée de nouveaux acteurs sur le marché. Cependant on peut supposer que le streaming illégal va augmenter.  Plusieurs raisons nous amènent à penser cela.

 De quoi perturber Netflix

   Premièrement, l’arrivée de Disney/Apple déstabilise le modèle économique de Netflix. Ce dernier doit donc s’adapter à la future concurrence. Pour cela, la firme a décidé d’investir massivement dans ces studios de productions afin de favoriser les exclusivités. Or, ces dépenses supplémentaires nécessitent une augmentation du prix d’abonnement. Par exemple, l’offre de base va passer de 7,99 à 8,99 dollars au Etats-Unis. Si cela n’a encore été annoncé, on peut s’attendre à une hausse similaire en France. Cette hausse des tarifs risque freiner de nouveaux arrivants sur la plateforme en sachant que d’autres services seront bientôt disponibles. Ce qui pourrait amener certains abonnés à Netflix à aller vers la concurrence. Par ailleurs, cette concurrence risque également de faire changer la politique de Netflix sur le partage de compte. En effet, ce phénomène représente un manque à gagner que la firme ne pourra plus ignorer en cas de concurrence trop importante !

Apple est un concurrent sérieux sur le marché.

 Ce peut profiter au streaming illégal

   Les différents services se livrent la guerre aux exclusivités mais cela risque d’avoir un effet négatif sur les consommateurs. En effet, un utilisateur devra payer 3 à 4 fois plus cher pour suivre le même nombre de séries en raison de la multiplication des plateformes. Ce qui pose également un problème d’accessibilité au contenu. Netflix avait réussi à diminuer le streaming illégal car les abonnés pouvaient regarder leur série dans la bonne langue/qualité en 2-3 cliques. Malheureusement, l’accès au contenu sera plus difficile à l’avenir en raison de la multiplication des portails de streaming. Ce phénomène risque donc d’amener les gens à préférer passer par un site illégal pour éviter ces deux problèmes. Toutefois, le problème reste à relativiser. En effet, en raison des faibles prix, on peut s’attendre à ce que les fans soient prêt à payer plus chers pour accéder à plus de contenu de qualité !

   Le géant californien a réussi à s’imposer comme un taulier du streaming payant. Toutefois son monopole est aujourd’hui menacé par des acteurs comme Apple ou Disney. L’entreprise certainement a déjà prévu leur arrivée mais il est impossible de savoir si elle sera capable de rester maître du secteur. Et vous, seriez-vous prêt à quitter Netflix pour migrer chez un de ses concurrents ?

Votre réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partager sur Facebook