Meetic, Tinder,… Comment l’amour se conjugue t’il au numérique ?

  Avec plus de 13 millions de célibataires en France, le marché de la rencontre est en pleine expansion. Et quoi de mieux pour faire des rencontres qu’Internet ! Exit les numéros surtaxés pour faire des rencontres avec des personnes de ta région, grâce à Internet il est possible de décrocher une entrevue sans payer (enfin pas trop). Depuis quelques années, les sites de rencontre en tout genre pullulent et les Français y sont de plus en plus sensibles. En effet, selon l’IFOP, plus d’un quart des Français se sont déjà connectés sur un site de rencontre en 2012 contre 11% en 2006. Plus répandues, moins taboues, ces méthodes pour rencontrer l’âme sœur se diversifient à mesure que les sites ou les applications se multiplient. Quelles sont alors les mutations de ce marché de la rencontre sur le net et surtout l’amour est-il toujours au rendez-vous  ?

 

Des sites de rencontres traditionnelles pour tous les goûts

  Un constat est tout d’abord à faire : il n’y a pas de profil type pour les personnes utilisant Internet pour faire des rencontres. En fait, le marché de la rencontre sur le net est ultra segmenté, c’est à dire qu’il existe autant de cibles que de sites, et comme vous le savez ces sites sont plus que nombreux.

  Certaines études tendent à montrer que la population de ces sites seraient d’environ 60% d’hommes et 40% de femmes avec une grande majorité de personnes âgées de moins de 35 ans (72% selon Psychologie magazine). Mais là encore, ces chiffres sont discutables. La parité homme/femme est par exemple quasi parfaite sur Adopte un Mec grâce une stratégie marketing décalée, basée sur la réification de la gente masculine. L’homme devient un pur produit de consommation, un homme-objet en somme ! La répartition par classe d’âge est elle aussi très fluctuante en fonction des sites, la proportion de jeunes étant encore plus présente sur des sites de type Meetic alors qu’au contraire, Elite Rencontre ou encore eDarling ont un cœur de cible concentré autour des plus de 35 ans.

  Vous l’avez donc remarqué, avoir des statistiques pertinentes pour analyser ces sites s’avère difficile. On en parlait un peu plus tôt, le marché de la rencontre sur Internet est très segmenté et cela à travers plusieurs dimensions. L’un des critères les plus importants est certainement, vous vous en doutez, l’âge. Que vous soyez jeunes diplômés, quarantenaires fraîchement divorcés ou seniors à la recherche de l’âme sœur, il existe un site de rencontre fait pour vous !

  Le deuxième critère le plus important est sans doute vos passions. En effet si la plupart des géants de la rencontre se veulent assez généralistes, de nombreux microcosmes existent. Vous êtes un grand sportif marathonien, pas de problème Run2meet est fait pour vous ! Si vous cultivez votre petit jardin bio, c’est peut être sur Greenlovers que vous trouverez une relation sans additif. Vous l’aurez compris, il existe un site pour chaque type de personnalité et si nos rédacteurs se sentent seuls, il pourrait aussi essayer Call of geek.

  Le dernier critère, et non des moindres, est l’objectif qu’ont les utilisateurs en utilisant ces sites. Finalement on peut établir une typologie de la relation amoureuse. De l’aventure d’un soir à la recherche de l’amour d’une vie, en passant par des rencontres plus libertines ou extraconjugales, chacun peut trouver son compte.

  En bref, vous l’aurez compris le marché de l’amour n’est pas du tout homogène et cela semble tout à fait normal. L’amour n’est donc pas un produit de consommation, nous sommes sauvés !

Gleeeden, l'équivalent français d'Ashley Madison

Gleeeden, l’équivalent français d’Ashley Madison

Une sexualisation du rapport amoureux sur le net ?

  C’est clairement avec des applications comme Tinder ou encor Happn que la rencontre sur Internet devient moins taboue. Libéré de cette première gêne, on remarque aussi que le marché du e-dating assume une nouvelle position, celle des rencontres sans lendemain. Bien sur, le coté sexuel a toujours été présent, souvenons-nous de tout les Chatroulette-like où vous aviez une chance sur deux de tomber sur un organe génital masculin en gros plan. Mais c’est véritablement Tinder qui a révolutionné le monde de la rencontre en faisant fonctionner le principe du speed-dating en France : On se match et après, advienne que pourra. Selon une étude réalisée par l’Ifop, 50% des hommes inscrits sur des sites ou des applications de rencontre le sont uniquement pour trouver des relations d’un soir, contre 11% pour les femmes. Énorme succès auprès des jeunes, cette application serait-elle l’illustration de l’évolution des mœurs signant ainsi l’arrêt de mort d’un certain romantisme ? Que nenni ! Avec Once, le nemesis de Tinder, on assiste à la naissance du slow dating. Le concept est simple, chaque jour l’application vous propose un seul et unique profil. Vous pouvez donc discuter avec cette personne toute la journée et si le feeling passe, pourquoi pas aller plus loin. Et comme un peu de chauvinisme ne fait de mal, il semble bon de dire que Once est une entreprise française. Mieux, elle est toulousaine !

 Once

Le e-dating est il efficace ?

  La question que l’on doit se poser, que l’on soit à la recherche du grand amour ou bien de rencontres d’un soir, est simple : Est ce que ça marche ? Meetic se targue d’être à l’origine de plus de 6 millions de couples en Europe depuis sa création ! De manière générale, en France, 20% des couples se sont rencontrés sur Internet. Internet serait donc le troisième moyen qu’ont les français pour trouver l’amour, après le travail et les amis. En ce qui concerne la qualité des relations construites grâce à Internet, deux études américaines se contredisent, l’une disant que les relations issues du net sont plus durables que la moyenne et  l’autre le contraire. Toujours est-il que, selon une étude de Xerfi datant de 2014, 72% des gens inscrits sur des sites ou applications de rencontre avait obtenu au moins un rendez-vous et 52% avait entretenu au moins une relation (sérieuse ou non) avec une autre personne. Quoiqu’on puisse en penser, le e-dating fonctionne et rentre dans les mœurs.

 

Et la sécurité dans tout ça ?

  Comme nous l’avons déjà dit précédemment l’amour n’est pas un bien de consommation et son marché est très complexe. En effet, de nombreux goulets d’étranglement ralentissent son développement. Quand un secteur touche à l’intime du consommateur, il faut une parfaite confidentialité des informations et par conséquent une grande sécurité pour protéger les données clients. Ce ne fut pas le cas pour Ashley Madison, leader mondiale de la rencontre adultère, qui fut attaqué en Juillet dernier par un groupe de hacktivistes, Impact Team. Résultat : toutes les données des utilisateurs, pour la plupart trompant leur partenaire, ont été divulguées. De quoi donner du travail à des maîtres chanteurs 2.0. Malgré des conséquences tragiques (nombreuses démissions, 3 personnes suicidées), il semblerait qu’Ashley Madison n’ai pas tant perdu , ce bad buzz ayant offert une énorme visibilité à l’entreprise.

  Avec plus 2000 sites ou applications de rencontre disponibles rien qu’en France, le e-dating est un marché florissant et  segmenté où tout le monde peut trouver son compte. Même si certains comportements laissent à penser que la rencontre sur le net se définit plus par des relations sans lendemain que par la quête de l’âme sœur, force est de constater qu’environ 1/5 des couples français sont issus d’Internet. Et si vous ne souhaitez toujours pas vous inscrire sur ce genre de site mais que vous êtes tout de même intrigué, je vous invite à tester à Emily is away, un titre indépendant très court (et gratuit) sur la séduction. Plus qu’un jeu vidéo, Emily is away est une véritable expérience poético-mélancolique !

Guillaume Cloux

Etudiant en M1 à Toulouse Business School et véritable digital native, je suis toujours à la recherche d'un endroit où l'on peut manger de bonnes gencives de porc .

1 commentaire

  1. David Painchaud

    15 janvier 2016 at 6 h 49 min

    Très intéressant.
    Un documentaire a également été réalisé par Télé-Québec: http://www.telequebec.tv/documentaire/l-amour-au-temps-du-numerique si vous souhaitez continuer la réléxion.

    Au plaisir,

Votre réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *