Les cookies, comment ça fonctionne ?

cookie-titre

Vous avez sûrement dû voir surgir, depuis quelques temps, un bandeau sur vos sites préférés vous invitant à accepter l’utilisation des cookies. C’est une décision de la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) qui oblige à présent à informer et obtenir le consentement des internautes de l’usage de ces derniers.

 Mais que sont ces fameux cookies ? A quoi servent-ils ? Sont-ils dangereux ?
(Nous éviterons ici toute blague ayant de près ou de loin un rapport avec l’art culinaire)

Comment fonctionnent les cookies ?

Avant toute chose il convient de rappeler ce qu’est un cookie. Il s’agit d’un fichier texte contenant certaines  informations concernant l’internaute, enregistré par son navigateur sur son disque dur. Ils sont présents afin de fluidifier votre navigation ainsi que personnaliser le contenu affiché. Ils ont une durée de vie limitée et leur existence est conditionnée par votre acceptation. Le CNIL recommande d’ailleurs qu’au delà de 13 mois le consentement soit à nouveau recueilli.

fonctionnement-enregistrement cookie

Le fonctionnement de base est assez simple donc, mais quelles informations retient-il ?

Un cookie enregistre vos données sous forme de code alphanumérique qui est en principe propre à chaque site ce qui en limite son usage. A titre d’exemple, lorsque vous naviguez sur un site e-commerce, vous ajoutez à votre panier certains éléments mais vous ne validez pas votre achat. Le lendemain de retour sur ce même site, sans pour autant n’avoir rien choisi, votre panier contient déjà les éléments que vous souhaitiez acheter la veille. Les informations concernant vos intentions d’achats se trouvaient dans un cookie récupéré par le site au moment de votre connexion.

Ils peuvent également servir à sauvegarder des identifiants, c’est le cas des cookies de Facebook ou Twitter. La navigation des internautes s’en trouve facilité ils n’ont plus à passer par la page d’authentification chaque fois qu’ils souhaitent consulter leur fil d’actualité. C’est un usage clairement revendiqué par Facebook :

Nous utilisons des cookies pour vérifier votre compte et déterminer les moments où vous êtes connecté(e)s, de façon à faciliter votre accès aux Services Facebook et à vous proposer une expérience et des fonctionnalités adaptées à votre utilisation. 

 

Une autre fonctionnalité des cookies réside dans le pistage ou tracking. En effet ces petits fichiers textes permettent aux sites de suivre pas à pas votre navigation. Big brother is watching you ! L’avantage de tels procédés, notamment en marketing, permet de voir à quel instant on perd un client, quel parcours favorise plus ou moins l’achat. On considère qu’un consommateur doit obtenir l’information qu’il désire en 3 clics (règle des trois clics). Bien sûr il s’agit ici d’une règle informelle et d’un conseil en matière d’ergonomie, mais on comprend aisément la frustration que peut connaitre un internaute lorsqu’il a des difficultés à trouver l’information souhaitée. Les cookies permettent alors de suivre et d’analyser le comportement de ces derniers afin d’améliorer leur expérience. Ils sont également un outil de remarketing permettant de suggérer plus tard à un internaute qui serait passé sur votre site e-commerce des biens qui l’intéressaient. Nous nous arrêterons là car le remarketing mériterait un article à lui seul.

 Il n’est pas possible d’aborder le sujet des cookies sans présenter la distinction entre cookie première partie et tierce partie. Pour faire simple, les first party proviennent du site que vous consultez, les third party sont émis par des sites tiers présents sur la page affichée. Ils sont de sources différentes, pour être exact de domaines différents. Prenons pour exemple le cookie DoubleClick utilisé par Google pour sa régie publicitaire du même nom. Ce dernier contrôle l’ensemble des campagnes publicitaires qui passent par cette régie. Il permet alors d’améliorer les performances de ces campagnes, d’éviter que les publicités soient affichées plusieurs fois de suite.

De l’éthique des cookies

Si j’avais à soutenir que l’éthique régissait les cookies voilà ce que j’en dirais : …
Plus sérieusement, nous essayons ici de soulever quelques problèmes qui résident dans l’utilisation des cookies. (on les aime mais faisons-nous l’avocat du diable)

Un des soucis premiers est surement liés aux informations qu’ils peuvent retenir et du pouvoir qu’elles confèrent. Prenons l’exemple de Facebook et des déboires que le géant américain a connu avec la CNIL belge et son cookie Datr, accusé de tracer à leur insu les internautes à partir d’un passage sur une page Facebook publique. Ainsi la justice belge a donc demandé à Facebook d’arrêter de « tracer » les internautes. On le voit donc, les CNIL s’activent et s’efforcent de légiférer sur les cookies. D’ailleurs, le site de la CNIL française met en avant tout un ensemble de bonnes pratiques et d’obligations en rapport avec ces derniers. Continuons sur les réseaux sociaux et notamment sur les boutons de partage :

« Le code des boutons de partage proposés par les principales plateformes sociales déposent des cookies permettant de tracer la navigation des internautes, qu’ils utilisent ou non ces boutons. Le consentement préalable des internautes est donc nécessaire avant le dépôt de ces cookies »

On vous laisse ça là, comme ça. Bien sûr, nous l’avons dit au-dessus les cookies sont particulièrement utiles et encore plus lorsque l’on travaille dans le web.

Ne soyons pas mauvaise langue, la CNIL agit, elle oblige maintenant les sites à recueillir le consentement des utilisateurs pour les cookies ayant un lien avec la publicité, les boutons de partages de réseaux sociaux et les cookies de mesure d’audience. Là encore c’est parfois flou, puisque certains sites considèrent que lorsque vous ne refusez pas, il y a consentement et que donc ils peuvent recueillir vos informations. De plus, il existe d’autres cookies traceurs qui peuvent se passer de votre consentement (PIWIK) en respectant le cadre légal.Protection-des-données-privées

Un autre problème est qu’au travers de nos recherches et divagations sur internet c’est notre identité que l’on révèle, nos joies, nos peines, nos avis, notre orientation politique, notre vie quotidienne. Personnalisons votre contenu en fonction de ces recherches afin qu’il vous corresponde, que vous ne puissiez voir que ce que vous avez envie de voir. Ajoutez à cela un internet qui se limite pour certaines personnes aux réseaux sociaux et vous obtenez un monde fait d’individus qui vivent dans une bulle.

 Oui, nous diabolisons et ça n’arrivera surement jamais, il est évident que les moteurs de recherches sont là pour assouvir notre soif de connaissance et qu’internet ne se limitera jamais à un univers clos et certainement pas à cause des cookies.

Se protéger face aux cookies

En attendant, si vous souhaitez agir contre les cookies, défendre votre vie privée, que votre cher/chère et tendre ne s’aperçoive pas du prochain cadeau que vous lui préparez il existe des solutions.
On le rappelle les cookies sont des fichiers installés sur votre ordinateur, vous êtes donc en pleine capacité de les effacer. Ceci fait partie des nombreuses fonctionnalités qu’offrent vos navigateurs. Il est également possible de bloquer l’implémentation sur votre ordinateur de cookies. Pour Chrome, il suffit d’aller faire un tour dans Paramètres > Afficher les paramètres avancés… > Paramètres de contenu,  à vous de faire votre choix.
A ce titre des guides très bien existent sur internet afin de le faire :

Il existe aussi des extensions à ajouter à vos navigateurs qui permettent de garder le contrôle et d’augmenter votre sécurité. Commençons par Ghostery, cette extension permet d’en savoir un peu plus sur les trackeurs et ainsi savoir exactement quel mouchard est actif. Allez-vous amusez, vous serez certainement surpris ! Un autre ? Bon c’est bien parce que c’est vous !  Disconnect propose des fonctionnalités similaires.

Conclusion :

Les cookies sont de formidables outils dont il faut mesurer la puissance. S’ils permettent d’améliorer notre navigation sur internet, ce n’est pas sans retour. Notre vie privée s’en trouve exposée, sans compter que nous ne sommes pas toujours conscients de leur présence, là est le piège. Ils sont extrêmement utiles et permettent d’avoir un contenu le plus adapté possible dans un océan d’informations. Il convient juste d’être informé des dangers qu’ils peuvent représenter et savoir qu’il est tout à fait possible de s’en protéger si on le souhaite.
On espère vous avoir apporter un complément d’informations sur les cookies et leur fonctionnement, ainsi que des outils pour vous protéger contre ces derniers.

On vous laisse, on a des cookies qui sortent juste du four qui n’attendent que nous !multiples-cookies-gateau

Kévin GRELET

Passionné de Tech et de Musique, amateur de podcasts.
Etudiant en Master 1 à Toulouse Business School

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *