Portaits d’anciens: Guillaume Simonin

Aujourd’hui nous sommes avec Guillaume Simonin qui va nous parler de ses experiences.


Que fais-tu aujourd’hui ?

  Je suis Directeur de clientèle au sein de l’agence webmarketing Woptimo. C’est une agence web analytics, donc très spécialisée, qui est souvent en sous traitance de grandes agences de communication sur des grands comptes.
  Je gère la relation avec les clients, le suivi de production, mais aussi l’aspect commercial. Il faut à la fois connaitre bien notre métier techniquement, sans être expert non plus, et être bon commercial et manager.


Quel a été ton parcours ?

J’ai effectué l’OP Management en ligne suivi d’un stage dans une agence de communication digitale à Paris. J’ai ensuite intégré mon poste actuel.


Quelles ont été tes contributions à TDF ?

 Je suis cofondateur de Toile de Fond avec Thomas Dutouquet et César Lagarde. J’ai écris plusieurs articles des débuts et recruté la première équipe.


Qu’est-ce que cela t’as apporté ?

  C’était extrêmement riche, une des expériences les plus impactantes de mon parcours étudiant ! Il a fallu créer un projet à partir de zéro : inventer une stratégie, un positionnement, un nom, un logo, trouver une équipe… C’était une petite aventure entrepreneuriale.
Ensuite participer à la rédaction et constituer un planning éditorial m’ont permis de mieux appréhender le digital et de faire partager cette passion à tous les étudiants TBS. Voir les chiffres de trafic grimper et le projet vivre encore aujourd’hui et une immense fierté !


Un petit conseil pour les futures générations TDFiennes ?

  Continuez de vous impliquer, c’est un magnifique tremplin dans le monde du digital de rédiger et s’intéresser au milieu, ainsi que de rencontrer ses acteurs. Développez les formats et les rencontres pour faire grandir le message auprès de plus de gens. C’est un atout unique que les autres écoles de commerce n’ont pas et nous envient.


Mot de la fin : ton expression ou citation favorite ?

  Peut-être “la fin justifie les moyens” de Machiavel , mais pour dire exactement le contraire. Je pense que l’on s’illustre beaucoup plus dans notre manière de travailler, de vivre, et l’exemple qu’on donne au jour le jour plutôt que dans un éventuel but ou fin. Une fin est d’ailleurs une sorte de chimère, puisque à chaque but ou objectif atteint on en trouvera toujours un autre. Ce qui fait qu’on est qui on est, c’est plus le “comment” que le “pour quoi” .

Thomas Smail

J'adore les lolcats. Venez voir mon blog perso, y'a pas de chatons mais il est bien: https://biblio-test.fr

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *