4 outils concrets pour trouver votre idée de start-up en 2018

Idée de start-up

  Vous avez envie de vous lancer dans l’aventure entrepreneuriale mais vous n’avez pas encore une idée de start-up à potentiel. En cherchant sur Internet, vous vous êtes vite rendu compte que tous les articles rabâchent le même discours : « être à l’écoute », « musclez votre créativité », « surveillez », «trouvez un problème », « soyez curieux », « ayez l’esprit critique » ou encore « écoutez ce que les autres disent de vous ».
Attention, je ne dis pas que tous ces conseils sont faux, au contraire. Mais tout cela vous le saviez sans doute déjà. Ce que vous voulez ce sont des outils concrets. Vous souhaitez un article qui vous donne des pistes et non pas des conseils de bon sens.
Alors vous êtes au bon endroit. Aujourd’hui Toile de Fond vous donne des clés pour trouver une idée de start-up.

 

1- La matrice à start-up

  Vous êtes-vous déjà demandé s’il y avait des liens entre toutes les start-ups à réussite ?
Eric Stromberg, fondateur de Bedrock et Oysterbooks, a inventé la matrice à start-up. Elle aide le futur entrepreneur à comprendre quels secteurs sont déjà occupés par une start-up. Elle permet aussi à son utilisateur de découvrir de nouveaux marchés avec des opportunités. Cette matrice orientée BtoC croise plus de soixante critères pour trouver des idées de start-up innovantes.

Un tableau à doubles entrées montrant différents secteurs croisés. Les start-up actuellement sur ce croisement sont mentionnées. Idéal pour trouver une idée de start-up.

La Matrice à Start-up de Stromberg

A vous de vous attribuer cette matrice pour faire germer des idées de start-up. Cela facilite grandement la vie.
Vous trouverez le document original et complet ici.

 

2- La technique “aspirateur” : adapter l’offre existante à un nouveau marché pour trouver votre idée de start-up

  Pour cette seconde technique, utilisons une comparaison. Lorsque vous faites le ménage avec un aspirateur, vous pouvez facilement nettoyer 80% de votre logement. Cependant, il reste 20% qui sont épargnés car vous n’avez pas la bonne brosse à aspirateur. Pour atteindre ces zones plus difficiles d’accès vous gardez l’aspirateur mais vous changez la brosse.
Vous avez l’image ? Bien.
Maintenant considérons que vous avez une idée de start-up ou qu’une entreprise se positionne déjà sur un créneau vous intéressant. L’aspirateur est l’idée, la surface de votre logement correspond à vos clients et la brosse, à votre offre.
Ainsi, si nous adaptons votre idée à notre comparaison : l’idée, imaginée ou proposée par un concurrent, couvre 80% de la clientèle. Il s’agit de la partie visible et facilement identifiable. Qu’en est-il des 20% restants ? Il faut adapter votre offre pour la toucher.

De façon plus concrète, prenez la clientèle déjà existante ou celle imaginée pour votre idée de start-up. Imaginons qu’il s’agisse de clients de type BtoC c’est-à-dire des particuliers. Qu’en est-il des professionnels ? De l’administration ? Des associations ?
Une réflexion sur l’environnement dans lequel s’inscrit l’idée permet d’innover. On augmente nos possibilités de business et on en fait un produit complet, unique. Il en va de même pour les idées déjà existantes. Vos futurs concurrents commencent à remporter de plus en plus de succès dans le BtoC ? Tant mieux pour eux et pour vous ! En effet, l’offre est validée, à vous de l’adapter pour les autres parties prenantes (collectivités, BtoB, autres).
« De plus en plus de particuliers utilisent ce service/produit, il a fait ses preuves. Nous l’avons adapté pour qu’il soit profitable pour votre entreprise. »
Et vous voilà lancé dans le monde de l’entrepreneuriat !

 

3- Les chasseurs de start-uppers

  Se lancer en start-up ne veut pas forcément dire que vous devez imaginez une offre de A à Z par vous-même. Les start-up que je vais vous présenter sont deux bons exemples de la technique “aspirateur” ! En effet, tout le monde connait les chasseurs de têtes RH. Imaginez à présent des entreprises qui viennent vous voir non pas pour un poste, mais avec une idée de start-up ou un projet. Elles vont vous mettre en relation avec leur commanditaire. Ce dernier sera sans aucun doute votre premier client et un potentiel futur investisseur. Le rêve n’est-ce pas ?

Chasseur de start-up, quand l'idée vient à vous

Cela tombe bien, certaines entreprises commencent à se spécialiser dans la création de start-ups pour autrui.
Découvrons ces deux start-ups se positionnant sur un même secteur mais avec deux méthodologies et visions différentes.

 

JVF.AGENCY

  C’est le cas de JVF.AGENCY. Les grands groupes contactent cette dernière pour créer des start-ups et trouver un entrepreneur à mettre à la tête du projet. La personne choisie doit avoir de l’expérience ou doit avoir prouver son expertise. Néanmoins, cela reste un bon moyen pour lancer une nouvelle start-up avec une marge de risque faible. En effet, l’équipe JVF.AGENCY et le grand groupe suivent le projet. De plus, la start-up créée aura comme premier client ce grand groupe et ce dernier pourra très rapidement devenir un investisseur. Autant dire que s’ils vous retiennent, c’est le jackpot.

 

InPulse

  Les collectivités cherchent de plus en plus à dynamiser leur territoire. Les professionnels veulent développer des projets en interne/externe. Cela leur offre un avantage compétitif. Cependant, elles ont du mal à trouver des porteurs de projet. InPulse innove totalement le secteur des chasseurs de tête. Cette jeune équipe va chercher des candidats potentiels ayant l’expertise terrain ou un profil attrayant. Suite à un travail de fond, InPulse va alors proposer sa liste de potentiels porteurs de projets à son client. C’est un gain de temps et d’argent considérable pour une entreprise. Ils ont une liste de porteurs de projets potentiels qu’ils n’auraient pas forcément trouvés, de par le travail de fond nécessaire. Il ne leur reste plus qu’à voir quel porteur de projet potentiel matche le mieux avec leurs attentes ! Cette start-up vient donc vous débusquer pour vous offrir une idée de start-up et un premier client !

 

4- Les appels d’offres et de projets, un terreau efficace pour trouver son idée de start-up

L’appel d’offres

  Si je vous dis qu’une start-up répond à un besoin vous me répondrez « Aurélien, ton conseil ne diffère pas des autres articles ». En effet, vous le savez déjà. Le meilleur moyen pour connaitre un problème pour une entreprise c’est tout simplement de regarder les appels d’offres ou appels à projets.
En effet, l’entreprise, la collectivité, le territoire va chercher à résoudre un problème en recherchant des partenaires. Vous n’arriverez sans doute pas à établir toute votre méthodologie d’ici la fin de l’appel d’offres. De plus, vous serez confrontés à d’autres entreprises rôdées. Cependant, planchez sur une solution réalisable, si possible simplifiée ou alternative et prenez les devants.

Allez voir une entreprise concurrente, un autre territoire ou une collectivité de même envergure, soyez audacieux et francs. « Il y a peu XXX a posé cette problématique. Elle correspond à un problème auquel vous êtes sûrement vous aussi confrontés. Un appel d’offres vous prendra du temps, mobilisera des effectifs et le projet retenu vous coûtera sûrement cher. Ma solution répond à cette problématique, vous gagnez en rapidité, en agilité car nous pouvons commencer à échanger à ce sujet dès maintenant. De plus, mon prix est concurrentiel ».
Vous avez apporté un problème, un élément le justifiant (ici un concurrent par exemple [cela motivera d’autant plus le collaborateur à réagir]). Vous offrez une solution : vous avez votre idée de start-up. 80% du boulot est fait et ce, juste en faisant une veille assez simple des appels d’offres.

 

L’appel à projets

Vous pouvez aussi vous inspirer des appels à projets menés par les grandes entreprises (Orange, Total, EY, Groupe Adecco, pour n’en citer que quelques-uns). Voici un extrait exemple de l’appel à projets mené par Groupe Adecco :

Description des attentes du Groupe Adecco. Une aide intéressante pour trouver une idée de start-up.

Appel à projets du Groupe Adecco

  Et voici quelques start-up répondant à cette problématique :

Une liste d'une partie des lauréats de l'appel à projets de Groupe Adecco et leur idée de start-up

Quelques lauréats de l’appel à projets de Groupe Adecco

  Pour voir tous les résultats, je vous invite à cliquer ici.

  Ainsi en cherchant sur Internet les principaux appels à projets vous allez comprendre les problématiques des entreprises. Vous avez le choix soit d’y participer, soit d’aller directement contacter un ou des concurrent(s) pour offrir votre prestation. Cela évitera le traditionnel « passez par notre concours ». Vous pouvez aussi vous inspirer des solutions proposées pour les améliorer et ainsi trouver votre idée de start-up !

 

A vous de jouer !

   Evidemment ces 4 outils concrets restent une aide, un support, c’est à vous de bien les utiliser pour trouver une idée de start-up. Ces outils peuvent aussi vous servir d’accélérateur pour valider l’intérêt du marché.
Comme je l’ai dit, les conseils des sites que vous avez déjà pu lire sont vrais. Il faut être créatif, persévérant et fin analyste. Mais j’étais lassé de ces articles copier/coller qui, au final, ne vous aident pas concrètement dans votre recherche d’idée de start-up !
Qui sait, en écrivant cet article, j’aiderai peut être à la découverte de notre futur Elon Musk français !

 

 

Trouver votre idée de start-up n’est que la première marche ! Trouver vos premiers clients sera toujours plus compliqué. Je vous inviteà lire cet article pour savoir comment trouver l’adresse email de n’importe qui. Ce deuxième article vous expliquer contacter très facilement n’importe qui dans n’importe quelle entreprise, idéal pour débuter votre prospection commerciale. Avec ces 2 articles, votre prospection digitale sera des plus efficaces.

 

Si vous avez aimer ce billet, n’hésitez pas à liker notre page Facebook et à partager cet article ! Et si cela vous a été utile, alors dites le nous dans les commentaires !

Aurelien DEIXONNE

Start-upper, passionné de littérature, d'entrepreneuriat et de prospection commerciale !

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager sur Facebook